Archives du mot-clé BNONRAMIFIE

Saccharina latissima

Nom latin Saccharina latissima (Linnaeus) C.E.Lane, C.Mayes, Druehl & G.W.Saunders 2006.
Noms vernaculaires Laminaire sucrée (France), Karafuto Kombu (Japon), Sugar kelp (Angleterre).
Règne Chromista
Division Ochrophyta
Classe Phaeophyceae
Ordre Laminariales
Famille Laminariaceae
Etymologie grecque
Etymologie latine Lame sucrée
Lieu de récolte La Crèche, Wimereux.
Date de récolte 25/07/11
Références photos 56-1 – Estran ; 56-2 – Estran ; 56-3 – Estran
Description

Anciennement référencée comme Laminaria saccharina.

 Thalle parenchymateux de couleur brune, pouvant atteindre 2 m de long. Le thalle est fixé par un ensemble d’haptères ramifiés et terminés par des disques de fixation, formant un crampon, surmonté d’un stipe plus ou moins long. La lame est entière (jamais divisée), gaufrée dans sa partie centrale et souvent ondulée au niveau des marges (plane chez les jeunes individus). Chaque année, une nouvelle fronde apparaît et repousse la fronde de l’année précédente (méristème intercalaire situé à la transition entre le stipe et la fronde), tout en y restant fixée au niveau d’une constriction. La lame de l’année précédente s’érode et finit par disparaître au cours du printemps. Sores de sporocystes uniloculaires apparaissant dans la zone centrale et gaufrée du thalle, sous forme d’une tâche brûnatre sombre.

Milieu de vie

Epilithe dans la frange infralittorale et en infralittoral.

Cycle de vie

Espèce pérenne (notamment en ce qui concerne le sporophyte). Sporophyte macroscopique et gamétophyte microscopique. Espèce dioïque. Cycle digénétique haplodiplontique hétéromorphe (alternance d’une phase haploïde et d’une phase diploïde).

Distribution générale

Atlantique nord-est (du Spitzberg au sud de la Bretagne), Atlantique nord-ouest.

Distribution sur les côtes du Pas-de-Calais

Pointe de la Crèche à Boulogne sur mer, Pointe du Nid de Corbet à Audresselles, les Wardes au nord de Wissant.

Exploitation
Publication originale

Lane, C.E., Mayes, C., Druehl, L.D. & Saunders, G.W. (2006). A multi-gene molecular investigation of the kelp (Laminariales, Phaeophyceae) supports substantial taxonomic re-organization. Journal of Phycology 42: 493-512.

Lien vers l’Algaebase

http://www.algaebase.org/search/species/detail/?species_id=129132

 

Petalonia fascia

Nom latin Petalonia fascia (O.F.Müller) Kuntze 1898
Noms vernaculaires
Règne Chromista
Division Ochrophyta
Classe Phaeophyceae
Ordre Ectocarpales
Famille Scytosiphonaceae
Etymologie grecque Feuille
Etymologie latine Ruban
Lieu de récolte La Crèche
Date de récolte
Références photos 40-1 – Alguier
Description

Thalle de couleur brun à brun sombre, parfois jaunâtre fixé par un disque portant un court stipe et une lame plane et fine ou ondulée, généralement incurvée, ne dépassant pas 20 cm de long. Le thalle devient ensuite plus coriace lorsqu’il est plus âgé. Les cellules ne renferment qu’un seul plaste à un pyrénoïde. En coupe transversale, le thalle présente une médulle interne et un cortex contenant les plastes. Les zoïdocystes sont pluriloculaires et apparaissent en sores près de l’apex de la lame (Coppejans, 1995).

Milieu de vie

Epilithe en médiolittoral moyen et supérieur, généralement trouvé dans les cuvettes et les écoulements.

Cycle de vie

Algue annuelle, présente en hiver et au printemps. Le thalle disparaît en été. Le cycle est digénétique haplodiplontique hétéromorphe, les thalles dressés sont les gamétophytes dioïques et portent des gamétocystes pluriloculaires. Les sporophytes sont discoïdes et portent des sporocystes uniloculaires. La gamie est isogame (Kogame & Kawai, 1997).

Exploitation
Distribution générale cosmopolite.
Distribution sur les côtes du Pas-de-Calais

Fort de Croy à Wimereux et Pointe du Nid de Corbet à Audresselles.

Publication originale

Kuntze, O. (1898). Revisio generum plantarum. Part 3 (3). pp. 1-576. Leipzig, London, Milano, New York, Paris: Arthur Felix, Dulau & Co., U. Hoepli, Gust. A. Schechert, Charles Klincksierck.

Lien vers l’Algaebase

http://www.algaebase.org/search/species/detail/?species_id=75

 

Fucus spiralis

Nom latin Fucus spiralis Linnaeus 1753
Noms vernaculaires
Règne Chromista
Division Ochrophyta
Classe Phaeophyceae
Ordre Fucales
Famille Fucaceae
Etymologie grecque Algue
Etymologie latine Enroulée en spirale.
Lieu de récolte La Crèche, Wimereux
Date de récolte 25/07/11
Références photos 23-1 – Alguier ; 23-2 – Estran ; 23-3 – Estran ; 23-4 – Alguier détail ; 23-5 – Estran détail
Description

Thalle parenchymateux, de couleur brun à noir, atteignant 20 cm (jusqu’à 30 cm) de longueur. Le thalle est fixé par un disque, surmonté d’un court stipe et la fronde est coriace, aplatie et présente une pseudo-nervure centrale. La fronde est ramifiée de façon dichotome, dans un même plan et tend à s’enrouler autour de son axe longitudinal, lui conférant ainsi une forme de spirale (plus ou moins nette). La fronde est caractérisée par la présence de très nombreuses cryptes pilifères, laissant apparaître des petits poils blanchâtres. Les réceptacles fertiles forment des renflements ramifiés aux extrémités du thalle et sont généralement bordés d’une aile membraneuse stérile. Peut-être confondue avec la variété evesiculosus de Fucus vesiculosus. Elle s’en distingue notamment par l’aspect spiralé évoqué ci-dessus et la présence de la marge stérile qui entoure les réceptacles lorsque ceux-ci sont présents.

Milieu de vie

Epilithe dans le médiolittoral supérieur.  En ceinture caractéristique en dessous de Pelvetia canaliculata en milieu abrité.

Cycle de vie

Espèce pérenne, monoïque. Individus diploïdes (sporophytes) qui produisent des gamètes ; hypothèse de Jensen (1974) : le gamétophyte est extrêmement réduit et se développe sur le sporophyte. Cycle digénétique haplodiplontique. Espèce haplobiontique à phase diploïde très nettement dominante.

Distribution générale

Atlantique nord-est (de l’arctique aux Canaries), Atlantique nord-ouest.

Distribution sur les côtes du Pas-de-Calais

Boulogne Digue Nord, Pointe de la Crèche à Boulogne sur mer, Fort de Croy à Wimereux, Pointe du Nid de Corbet à Audresselles, Pointes aux Oies à Wimereux.

Exploitation
Publication originale

Linnaeus, C. (1753). Species plantarum, exhibentes plantas rite cognitas, ad genera relatas, cum differentiis specificis, nominibus trivialibus, synonymis selectis, locis natalibus, secundum systema sexuale digestas. Vol. 2 pp. [i], 561-1200, [1-30, index], [i, err.]. Holmiae [Stockholm]: Impensis Laurentii Salvii.

Lien vers l’Algaebase

http://www.algaebase.org/search/species/detail/?species_id=86