Archives du mot-clé BFILAMENTEUSE

Pylaiella littoralis

Nom latin Pylaiella littoralis (Linnaeus) Kjellman 1872
Noms vernaculaires
Règne Chromista
Division Ochrophyta
Classe Phaeophyceae
Ordre Ectocarpales
Famille Pylaiellaceae
Etymologie grecque Bachelot de la Pylaie, phycologue français.
Etymologie latine Du rivage
Lieu de récolte Pointe du Nid de Corbet, Audresselles.
Date de récolte 04/08/11
Références photos 51-1 – Frais épiphyte ; 51-2 – Détail binoculaire (x 30) ; 51-3  Détail binoculaire (x 30) ; 51-4 – Estran ; 51-5 – Estran ; 51-6 – Alguier
Description

Thalle formé de filaments dressés haplostiques abondamment ramifiés, formant des touffes laineuses brunes pouvant atteindre 15 cm de long. Les sporocystes uniloculaires sont intercalaires (non terminaux) et disposés en série.

Milieu de vie

Majoritairement épiphyte de Fucus serratus en médiolittoral moyen, mais aussi des autres espèces de Fucus spp. en mode abrité.

Cycle de vie Cycle digénétique haplodiplontique isomorphe.
Exploitation
Distribution générale

Atlantique nord-est, Atlantique nord-ouest, Méditerranée, Pacifique.

Distribution sur les côtes du Pas-de-Calais

Fort de Croy à Wimereux, Pointe du Nid de Corbet à Audresselles, Pointe du Riden à Audinghen.

Publication originale

Kjellman, F.R. (1872). Bidrag till kännedomen om Skandinaviens Ectocarpeer och Tilopterider. pp. 1-112, 2 plates. Stockholm: Akademisk afhandling Upsala.

Lien vers l’Algaebase

http://www.algaebase.org/search/species/detail/?species_id=47

 

Hincksia granulosa

Nom latin

Hincksia granulosa (Smith) P.C.Silva in Silva, Meñez & Moe 1987.

Noms vernaculaires
Règne Chromista
Division Ochrophyta
Classe Phaeophyceae
Ordre Ectocarpales
Famille Acinetosporaceae
Etymologie grecque
Etymologie latine Granuleux (Stearn, 1973)
Lieu de récolte
Date de récolte
Références photos
Description

Thalle formé de filaments haplostiques dressés et rampants (thalle hétérotriche), abondamment ramifiés et formant des touffes laineuses brunes de 3 à 4 cm de longueur. Les angles de ramifications sont presque à angle droit (divariqués). Les rameaux peuvent se terminer par des pseudopoils. Les cellules sont cylindriques et présentent un léger étranglement au niveau des parois transversales. Chaque cellule renferme plusieurs plastes pariétaux discoïdes. Les zoïdocystes pluriloculaires sont sessiles, ont une forme ovale légèrement incurvée (Coppejans, 1995).

Milieu de vie

Epilithe ou épiphyte ou épizoïque dans les cuvettes rocheuses en médiolittoral moyen et inférieur.

Cycle de vie
Distribution générale
Distribution sur les côtes du Pas-de-Calais

Fort de Croy à Wimereux, Ambleteuse, Pointe du Nid de Corbet à Audresselles, Pointe du Riden à Audinghen.

Exploitation
Publication originale

Silva, P.C., Meñez, E.G. & Moe, R.L. (1987). Catalog of the benthic marine algae of the Philippines. Smithsonian Contributions to Marine Sciences 27: [i-ii] iii-iv, 1-179, 2 figs, 1 table.

Lien vers l’Algaebase

http://www.algaebase.org/search/species/detail/?species_id=251

Ectocarpus siliculosus

Nom latin Ectocarpus siliculosus (Dillwyn) Lyngbye 1819.
Noms vernaculaires
Règne Chromista
Division Ochrophyta
Classe Phaeophyceae
Ordre Ectocarpales
Famille Ectocarpaceae
Etymologie grecque Externe et fruit (pour les zoïdocystes).
Etymologie latine
Lieu de récolte
Date de récolte
Références photos
Description

Synonyme taxonomique d’Ectocarpus confervoides (Loiseaux-de Goër & Noailles, 2008). Thalle formé de filaments haplostiques, dressés et rampants (thalle hétérotriche) abondamment ramifiés, formant des touffes laineuses brunes de 1 à 2 cm de longueur. Les angles de ramifications sont presque à angle droits (divariqués). Les cellules sont cylindriques et présentent un léger étranglement au niveau des parois transversales. Chaque cellule renferme un ou plusieurs plastes pariétaux rubanés. Les zoïdocystes pluriloculaires sont pédicellés, ont une forme cônique et peuvent être ramifiés (Coppejans, 1995).

Milieu de vie Epilithe ou épiphyte en médiolittoral.
Cycle de vie

Cycle digénétique haplodiplontique subisomorphe (De Reviers, 2002) : il existe des différences mineures entre les sporophytes et les gamétophytes ; les filaments dressés chez les sporophytes ont une croissance définie et les rampants sont très développés. Chez les gamétophytes, les filaments dressés ont une croissance indéfinie et sont fortement ramifiés alors que les filaments rampants sont peu développés. Les gamétophytes ne portent que des organes pluriloculaires alors que les sporophytes peuvent parfois présenter des organes uniloculaires. Le cycle est en réalité très complexe (De Reviers (2002)).

Distribution générale

Manche, Atlantique nord jusqu’au Maroc, Méditerranée.

Distribution sur les côtes du Pas-de-Calais

Fort de Croy à Wimereux et Pointe du Nid de Corbet à Audresselles.

Exploitation
Publication originale

Lyngbye, H.C. (1819). Tentamen hydrophytologiae danicae continens omnia hydrophyta cryptogama Daniae, Holsatiae, Faeroae, Islandiae, Groenlandiae hucusque cognita, systematice disposita, descripta et iconibus illustrata, adjectis simul speciebus norvegicis. pp. [i]-xxxii, [1]-248, 70 pls. Hafniae [Copenhagen]: typis Schultzianis, in commissis Librariae Gyldendaliae.

Lien vers l’Algaebase

http://www.algaebase.org/search/species/detail/?species_id=13910