Ciona intestinalis

Nom latin Ciona intestinalis
Ancien nom Ascidia intestinallis
Nom(s) vernaculaire(s) Cione, Ascidie jaune
Règne Animalia
Phylum Urochordata
Sous Phylum Tunicata
Classe Ascidiacea
Sous Classe
Ordre Phlebobranchia
Sous Ordre
Super Famille
Famille Cionidae
Etymologie Du latin « Cion- » : Cire et « intestitinalis » en rapport avec sa tunique translucide laissant apparaître l’anse intestinale
Lieu de récolte Fort de Croy, Wimereux
Date de récolte 15 mai 2012
Références photo 54.1 / 54.3
Description Corps cylindrique, mou et rétractile, légèrement verdâtre et translucide, parfois avec des raies orange sur le corps. Muscles longitudinaux visibles. Siphon oral terminal, avec 8 lobes et quelques tâches pigmentaires orange ou rouges. Siphon auriculaire sub-terminal, avec 6 lobes et également quelques tâches pigmentaires. Sac branchial plus long que la longueur du corps, stigmates fins. Papilles branchiales rangées en barres longitudinales. Estomac et anse intestinale au dessus du sac branchial. Ovaires compactes dans l’anse intestinale, testicules diffusément propagés sous l’estomac et l’intestin.
Ecologie Ovipares
Milieu de vie Sur les rochers et les pieux, dans les eaux les plus basses et peu profondes. Commune dans les ports.
Distribution générale Présente sur toutes les côtes
Distribution sur les côtes du Pas de Calais
Exploitation
Publication originale Millar, R.H. (1962). Further descriptions of South African ascidians. Ann. S. Afr. Mus. 46(7): 113-221 (look up in IMIS)