Aeolidia papillosa

Nom latin Aeolidia papillosa
Ancien nom Limax papillosus
Nom(s) vernaculaire Eolide à papilles
Règne Animalia
Phylum Mollusca
Sous Phylum
Classe Gastropoda
Sous Classe Heterobranchia
Ordre Nudibranchia
Sous Ordre Dexiarchia
Super Famille Aeolidioidea
Famille Aeolodiidae
Etymologie Du grec : Aelodia : Fille d’Eole, dieu grec du vent Du latin : Papillosa : orné de papilles
Lieu de récolte Fort de Croy
Date de récolte mercredi 16 mai 2012
Références photo 18.1 / 18.2
Description Le corps de ce nudibranche est longitudinalement traversé par 25 rangées, maximum, de cérates, protubérance charnue ayant l’aspect de tentacule. Ces cérates sont disposés sur l’ensemble du corps à l’exception d’une bande médiane qui démarre à la base de 2 rhinophores présents sur le devant de l’individu. Cette ligne médiane sans cérate est caractéristique de cette espèce. Les cérates comme les rhinophores ont souvent les extrémités blanches. La couleur des individus est assez variable, grise et marron avec des tâches grises, marrons et violettes.
Ecologie Se nourrit d’anémone de mer, dont Actinia sali. Elle récupère leurs cellules urticantes et les stockent dans les cérates pour sa défense. C’est l’un des  nudibranches les plus communs sur les cotes britanniques et du nord de la France.
Milieu de vie Côtes rocheuses, zone de balancement des marées
Distribution générale Atlantique, Manche, Mer du Nord
Distribution sur les côtes du Pas de Calais
Exploitation
Publication originale Gofas, S.; Le Renard, J.; Bouchet, P. (2001). Mollusca, in: Costello, M.J. et al. (Ed.) (2001). European register of marine species: a check-list of the marine species in Europe and a bibliography of guides to their identification. Collection Patrimoines Naturels, 50: pp. 180-213